Dominique Lemarié, dessinatrice de presse judiciaire, était l’invitée de l’édition 2020. Pour présenter ses 40 ans de métier, elle exposait durant le weekend une sélection de ses croquis, réalisés au crayon rehaussé d’aquarelle, autour du thème Les femmes en audience.

Elle présentait également un ouvrage publié en auto-édition : Dessinatrice de presse judiciaire, 40 ans au bout du crayon. Dans celui-ci, elle revient sur une carrière exceptionnelle à laquelle elle ne se destinait pourtant pas.

Plus jeune, Dominique Lemarié rêve d’être styliste de mode et suit une école d’art à Paris. A l’été 1974, elle part pour deux mois de vacances dans la famille d’une de ses tantes, aux Etats-Unis. C’est là-bas que, par hasard, elle découvre le dessin de presse judiciaire : son oncle, Bob Fleischer, cameraman et grand photographe de guerre au Vietnam, lui demande de l’assister en dessinant lors d’un procès.

Les premiers croquis de Dominique sont, selon ses termes, « affreux ». Mais elle progresse et finit par en faire son métier. Pendant quinze années, elle travaille pour la presse écrite et la télévision américaines. Seule autorisée à produire une image d’un procès, elle donne à voir aussi bien le quotidien de l’institution judiciaire que l’Histoire en marche : elle illustre par exemple les premiers jours de l’affaire du Watergate.

A la fin des années quatre-vingts, l’entrée des caméras dans les procès et le mal du pays la convainquent de rentrer en France. Elle intègre le petit monde des « croqueurs » français et couvre, au fil des années et des audiences, les procès les plus emblématiques : Klaus Barbie ou Maurice Papon, l’affaire d’Outreau ou l’affaire Clearstream, le procès de DSK ou celui d’Yvan Colonna, la prise d’otages de Nantes, les attentats du RER Saint-Michel, etc.

Autant de moments forts, d’enjeux et de passions auxquels elle donne forme et corps dans ses dessins ; à travers eux elle brosse le tableau d’une société toute entière.

Confrontée aux difficultés du métier de dessinatrice, Dominique Lemarié envisage d’en faire le sujet de son prochain livre.


Bibliographie
LEMARIÉ, Dominique. Dessinatrice de presse judiciaire, 40 ans au bout du crayon. auto-édition, 2017
Le livre qu’elle recommande
VERLHAC, Chloé. Si tu meurs, je te tue. éd. Incartade(s), 2020